Devenir propriétaire

Tout savoir sur l'assurance emprunteur

Lorsqu’un achat immobilier rime avec assurance emprunteur, il est parfois difficile de s’y retrouver. Qu’est-ce que c’est ? Est-ce obligatoire ? Que couvre-t-elle ? Décryptage.

Allant souvent de pair avec la contraction d’un prêt immobilier, l’assurance emprunteur est une sécurité pour soi et pour sa famille. Mais c’est aussi une garantie pour l’organisme de crédit. Une protection vivement recommandée qui permet d’acheter en toute sérénité. On fait le point pour tout savoir sur cette assurance quasi-incontournable.

21 juin 2019

Assurance et prêt immobilier
Bien choisir l'assurance de son prêt immobilier

L’assurance emprunteur : qu’est-ce que c'est ?

Quasi-indispensable à l’obtention d’un prêt immobilier auprès d’une banque, l’assurance emprunteur permet de se protéger soi-même ainsi que sa famille en cas de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie, d’invalidité, d’incapacité temporaire de travail et de chômage. Ainsi, si l’emprunteur est confronté à l’un de ces événements, l’assureur s’engage à prendre en charge tout ou une partie des échéances de remboursement du prêt ou du capital restant dû d’un crédit.

Notez que l’obtention de ce type d’assurance ne se fait pas au hasard. Avant de pouvoir en bénéficier, il sera demandé de remplir un questionnaire de santé ou de fournir une déclaration d’état de santé. Après étude des résultats, l’organisme d’assurance s’octroie le droit de refuser d’assurer l’emprunteur en tout ou partie ou d’augmenter son prix.

Est-ce une assurance obligatoire ?

Même si elle n’est pas obligatoire, l’assurance emprunteur est, en pratique, l’une des clés pour se voir octroyer un prêt immobilier. En effet, dans la majorité des cas, il est nécessaire de souscrire à ce type d’assurance pour garantir son emprunt.

Le plus souvent, les banques considèrent que l’assurance emprunteur est indispensable pour pouvoir bénéficier d’un crédit et obligent l’acheteur à s’assurer contre les risques de décès, de perte d’autonomie, d’invalidité, d’incapacité de travail ou de perte d’emploi. Une protection le plus souvent imposée (en tout ou partie) aussi bien lors d’un investissement locatif que dans le cas de l’achat de sa résidence principale.

Qu'est-ce que l’assurance emprunteur couvre ?

Le contrat d’assurance emprunteur regroupe différentes garanties. Il protège l’emprunteur et sa famille en cas de :

  • Décès
  • Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)
  • Invalidité permanente (totale ou partielle)
  • Incapacité temporaire de travail (totale ou partielle)
  • Perte d’emploi

Bien que l’assurance emprunteur protège contre ces différents événements, elle ne couvre pas dans tous les cas. Notez, par exemple, que la garantie décès est systématiquement présente dans ce type de contrat, mais qu’elle fait l’objet d’un âge limite de garantie et peut ne pas couvrir l’acquéreur jusqu’au terme du prêt. En revanche, sous réserve des exclusions de garanties prévues dans le contrat, l’assureur s’engage à verser le capital restant dû au jour du décès.

En cas de perte totale et irréversible, pour être couverte, la PTIA doit répondre à trois conditions :

  • L’impossibilité totale et définitive de se livrer à une quelconque activité rémunérée
  • L’obligation d’avoir recours à l’assistance totale et constante d’une tierce personne pour effectuer 3 ou 4 des actes ordinaires de la vie courante
  • La perte totale et irréversible d’autonomie doit intervenir avant l’âge limite prévu au contrat

Quant à l’invalidité totale ou partielle, pour que la garantie entre en jeu, elle doit être permanente et répondre aux modalités inscrites au contrat.

Concernant l’incapacité temporaire de travail, la garantie intervient seulement si l’assureur considère l’emprunteur comme inapte et selon ce qui est, là aussi, prévu au contrat. Enfin, concernant la perte d’emploi, la garantie intervient le plus souvent en cas de licenciement, et sous réserve d’ouverture de droit au chômage. Attention, les conditions pour bénéficier des indemnisations sont nombreuses et divergent d’un contrat à un autre.

Quel que soit l’assureur, il est important, avant de faire son choix, de comparer les offres et d’être attentifs aux délais de carence, aux différentes exclusions de garanties mentionnées, aux limites d’âge fixées ainsi qu’au mode de prise en charge. Autant d’éléments qui feront la différence selon votre situation.