Devenir propriétaire

Ravalement de façade : tout savoir avant de vous lancer

Pollution, humidité, fissures, mousses… Au fil du temps, la façade de votre maison perd de sa superbe et la question du ravalement devient d’actualité. Pour bien entreprendre vos travaux de ravalement, on fait le point.

Les intempéries, la pollution ainsi que les années abîment la façade de votre maison, au point de devoir la ravaler régulièrement. Nettoyage, réparation, ponçage, peinture… de nombreuses actions sont à réaliser en fonction de l’état et des matériaux initialement utilisés. Des travaux esthétiques et essentiels à la bonne la santé de sa maison. D’ailleurs, le code de la construction et de l’habitation indique qu’un ravalement de façade doit avoir lieu au minimum tous les dix ans. Travaux à effectuer, législation, coût, on fait le point.

30 août 2019

Façade extérieur maison
Maison en cours de ravalement de façade

Quid de la législation ?

Le ravalement de façade, à savoir la mise à neuf de tous les éléments extérieurs de la façade, est très encadré. Même si vous êtes tenu de l’entretenir, vous ne pouvez pas la modifier comme bon vous semble.

Dans un premier temps, il est indispensable de déposer une déclaration préalable de travaux dans sa mairie. Si vous vous engagez dans de gros changements visant à modifier l’aspect extérieur de votre maison, comme la création d’une ouverture, un permis de construire sera alors demandé. En modifiant l’aspect de la façade, vous êtes soumis au PLU. Ce dernier peut alors imposer ou interdire certains matériaux, couleurs et aménagements.

Une autorisation pour installer un échafaudage est également nécessaire, notamment si celui-ci empiète sur le trottoir. Certaines mairies pourront vous réclamer d’autres justificatifs. Enfin, si votre bâtiment est classé ou situé dans un périmètre sauvegardé ou protégé, la liste des documents à fournir peut s’allonger.

Comment refaire sa façade extérieure ?

Avant de vous lancer, il est indispensable de réaliser une étude de la façade extérieure pour définir l’état d’usure, identifier les causes et prévoir des solutions ciblées. Notez que les traces dues à l’eau, à la pollution, la présence de mousse, de lichens ou d’autres végétaux sont éliminées par hydrogommage, sablage, ponçage, nettoyage chimique ou nettoyage à haute pression. Ces traitements seront à adapter selon la nature du revêtement de la façade.

Si la façade extérieure est abîmée plus profondément par des fissures ou des éclatements de matière, le revêtement devra alors être réparé ou changé. Tandis que les joints craquelés se refont facilement, les briques effritées devront être changées. Profitez du nettoyage et de la rénovation de votre façade, pour la traiter contre les pollutions biologiques. Quant aux finitions ainsi qu’à la peinture, choisissez-les en respectant les règles imposées par le PLU.

Quels coûts ? Quelles subventions ?

Le coût d’un ravalement de façade varie d’un chantier à l’autre. La surface, l’état général, les matériaux utilisés sont autant d’éléments à prendre en compte. Faites réaliser plusieurs devis, afin de pouvoir comparer les prix des prestations proposées.

Notez que des aides existent  ! Certaines aides sont attribuées par les collectivités territoriales, sous conditions de ressources. L’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) en distribue également, pour des travaux concernant des logements de plus de quinze ans, réalisés sous certaines conditions. Elles peuvent vous aider à financier jusqu’à 50 % de vos travaux, à condition que ces derniers puissent vous permettre de réduire votre consommation énergétique (d’au minimum 25 %.

Vous pouvez d’ailleurs profiter du ravalement de façade pour poser une isolation thermique par l’extérieur. Le ravalement sera alors éligible à la prime énergie. Couplée à un autre de type de travaux visant à l’amélioration des performances énergétiques du logement, comme le changement des fenêtres ou lisolation extérieure de la toiture, vous pourrez prétendre à l’obtention d’un éco-PTZ.

De la même manière, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) si les matériaux utilisés à la rénovation de votre façade intègrent des matériaux d’isolation thermique. Notez que le ravalement devra alors être effectué par un professionnel certifié RGE. Enfin, pour des travaux de ravalement de façade, la TVA n’est que de 10 %. Et si vous prévoyez des travaux d’isolation thermique, vous bénéficiez alors d’un taux réduit à 5,5 %. De quoi alléger la facture !