Devenir propriétaire

Quels sont les critères pour faire construire ?

Toute aventure immobilière a généralement un préalable : l’obtention d’un prêt pour financer le projet par un organisme bancaire. Celui-ci regardera avec attention plusieurs critères afin de calculer, avec vous, votre taux d’effort, c’est-à-dire la somme que vous pouvez sortir chaque mois pour rembourser votre crédit immobilier, en tenant compte de votre « reste à vivre ».

Une fois posé ce principe général, il est possible de montrer son dossier d’emprunt sous un jour favorable : focus sur les critères à prendre en compte pour maximiser vos chances d’obtenir un prêt immobilier.

08 décembre 2020

Nos conseils pour obtenir votre financement
Nos conseils pour obtenir votre financement

Critère n°1 : la somme à emprunter, pour construire sa maison

Avant de vous lancer dans la construction d’une maison, il faut que vous définissiez un budget, et établissiez un plan de financement. De celui-ci dépendra la localisation de votre future maison, sa taille, et celle du terrain que vous comptez acquérir.

Comment évaluer le montant du prêt immobilier pour être cohérent ?

  • Il est fréquent de s’endetter de façon à consacrer ⅓ soit 33% de ses revenus nets au remboursement du crédit immobilier.
  • Vous pouvez constituer un apport personnel, dont le montant sera, dans l’idéal, égal à 20 % de la valeur totale du bien que vous souhaitez acquérir ou faire construire.

 

Exemple : un projet immobilier de 250 000 euros

Si vous disposez d’un apport de 40 000 euros, et que vous disposez de revenus nets mensuels à hauteur de 2 500 euros, il est conseillé d’acquérir ou faire construire une maison d’une valeur totale (terrain et construction) de 250 000 euros. Vous pourrez rembourser environ 650 euros/ mois sur 30 ans, ce qui correspond à un taux d’effort relativement, bas, et vous laisse un reste à vivre important.

Critère n°2 : le taux d’effort, pour accélérer un projet

Il est possible d’augmenter son taux d’effort, soit pour faire construire un bien plus grand, ou mieux localisé, ou encore pour vous endetter sur une durée moindre.

Les banques et les organismes de prêts restent toutefois attentifs à ne pas prêter à des ménages qui subissent une pression trop importante. Vous aurez ainsi du mal à obtenir un prêt si votre taux d’effort est supérieur à 33 % de vos revenus nets mensuels.

Critère n°3 : le profil emprunteur, pour réduire les risques

Si la crise sanitaire de 2020 n’a pas fait remonter les taux directeurs, et donc les taux applicables aux crédits immobiliers en Europe, elle a amplifié une tendance qui était déjà à l’œuvre : le resserrement de l’accès aux crédits immobiliers.

Concrètement, cela signifie que les banques vont réduire l’accès aux crédits pour les ménages les plus modestes, et favoriser les meilleurs dossiers.

Il est important de garder en tête que les banques ont un objectif dans leurs critères d’accès au crédit immobilier : réduire les risques à tout prix. Elles s’intéressent ainsi non seulement aux revenus des potentiels emprunteurs, mais également à leur profil. Les banques, et à fortiori votre banque, auront accès à tout l’historique de vos dépenses.

Être à découvert, de façon régulière et longue, ne sera pas bien vu. Une gestion saine de vos comptes sera au contraire valorisée. Le surendettement fait également partie des conditions rédhibitoires pour l’obtention d’un prêt.

Soigner son profil emprunteur bien en amont d’un projet

Lorsque vous vous embarquez dans l’aventure immobilière, veillez ainsi à faire attention à vos dépenses quotidiennes sur une période relativement longue, et évitez les achats « coups de tête » qui ne plaideront pas en votre faveur parmi les critères de prêt immobilier.

Car même si vous jouissez de revenus élevés, les organismes prêteurs regarderont toutes vos dépenses sur les trois dernières années.

Aller plus loin : profil emprunteur et choix de la banque — rester ou partir ?

Pour trouver votre financement vous pouvez faire le choix de solliciter un courtier qui fera lui-même les recherches pour vous ou vous pouvez prendre les choses en main.

Dans cette phase, deux approches sont possibles :

  • faire jouer vous-même la concurrence entre les banques, et dénicher les meilleures conditions d’emprunt auprès d’une nouvelle banque.
  • signer le prêt immobilier avec votre banque historique : rester comporte aussi des avantages, car votre banquier vous connaît, et il sera parfois plus facile de négocier des conditions meilleures si vous affichez un profil de gestion plutôt sain. Et votre conseiller sera peut-être aussi plus compréhensif si votre compte en banque comporte un accident de parcours, car il vous connaît.

Bâtir un plan de financement solide vous garantit de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un prêt avantageux et faire construire la maison idéale à vos yeux.

Maisons Phénix accompagne les futurs propriétaires dans cette étape-clé, et vous guidera dans les solutions pour valoriser vos atouts, solliciter des aides ou encore réduire le coût de votre construction.