Devenir propriétaire

PTZ 2020 : ce qui a changé

Bonne nouvelle pour les futurs primo-accédants : le PTZ est maintenu en 2020. Un excellent coup de pouce, toujours disponible sur l’ensemble de la métropole pour vous permettre d’obtenir jusqu’à 40 000 € de prêt sans intérêt. Alors qu’il devait subir de nombreux changements, le PTZ 2020 sera finalement sensiblement identique au PTZ 2019. On vous explique tout.

14 janvier 2020

Que permettait le PTZ 2019 ?

Le prêt à taux zéro est un prêt immobilier qui permet de faciliter l’achat d’un premier bien, dans le neuf comme dans l’ancien, grâce à son taux à 0 % et son absence de frais de dossier. Il permet ainsi de réduire vos mensualités et d’augmenter votre capacité d’emprunt. Pour y prétendre, il faut répondre à certains critères. Il ne concerne que les primo-accédants, ainsi que les ménages qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale durant les deux dernières années et Il doit être associé à un prêt immobilier principal. Grâce au PTZ, vous pouvez financer 20 % de l’acquisition d’un logement neuf dans les zones « détendues » et 40 % dans les zones les plus « tendues ». Une zone est dite « tendue » si la demande de logement est supérieure à l’offre (en termes de prix et de volume).

Jusqu’à fin 2019, vous pouviez bénéficier du PTZ si vous achetiez un bien ancien avec des travaux en zones B2 et C ainsi qu’un bien neuf dans les zones :

  • A bis (Paris et sa proche banlieue)
  • A (la région parisienne)
  • B1 (les grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants, certaines villes du littoral et de la Corse ainsi que les DOM)
  • B2 (les communes de 50 000 habitants à 250 000 habitants)
  • C (le reste de la France)

Cependant pour être éligible, vous ne deviez pas dépasser un certain plafond de revenus qui varie selon la zone d’habitation et la composition du foyer. Par exemple, la limite pour une personne seule est de 37 000 € en zone A, de 30 000 € en zone B1, 27 000 € en zone B2 et 24 000 € en zone C. Ces plafonds augmentent selon la taille du foyer et vont jusqu’à doubler pour un ménage de 4 personnes.

PTZ 2020 : bonne nouvelle
PTZ 2020 : bonne nouvelle

PTZ 2020 : quels changements ?

Alors que le prêt à taux zéro devait être uniquement conservé pour l’achat d’un logement neuf dans les zones A, A bis et B1, il sera finalement encore prolongé en zone B2 et C pour financer un bien neuf en 2020. Les primo-accédants souhaitant acheter un bien neuf en zone périurbaine ou rurale pourront donc toujours bénéficier du PTZ sur l’ensemble du territoire (métropole et outre-mer).

Les modalités de calculs sont inchangées : le montant du PTZ permet de financer 20% du coût total de l’opération pour un logement en zone B2 ou C, et 40% pour les logements en zone A bis, 1 et B1.

Le seul changement à signaler pour le PTZ 2020 est l’octroi du prêt pour les logements anciens avec travaux dans les zones B2 et C. En effet, ils devront répondre à un niveau minimal de performance énergétique requis après travaux qui correspond à une consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire inférieure à 331 kWh/m². Soit l’équivalent d’une étiquette E ou mieux au DPE. Il n’y a pas de changement à constater non plus sur les plafonds de revenus régissant l’éligibilité au PTZ.

Le PTZ 2019 restera donc sensiblement le même en 2020 et ce jusqu’au 31 décembre 2021. Il est donc temps de remettre vos projets d’achat ou de construction de maison sur la table.