Devenir propriétaire

Le prêt à taux zéro en 2022

Vous souhaitez vous lancer dans la construction d’une maison individuelle ? C’est peut-être le moment où jamais : avec des taux d’intérêt relativement bas, vous pourrez emprunter une somme importante pour mener à bien votre projet immobilier. Mieux encore : il est possible d’emprunter une somme d’argent sans intérêt : c’est le prêt à taux zéro, garanti par l’Etat pour encourager la construction et l’accession à la propriété.

Voyons comment il fonctionne et qui peut y prétendre.

08 avril 2022

Le Prêt à taux zéro ou PTZ : qu’est-ce que c’est déjà ?

Le prêt à taux zéro est, comme son nom l’indique, un emprunt sans taux d’intérêt. Il a été créé en 1995 pour accompagner les primo-accédants dans leur démarche d’acquisition immobilière.

C’est une avance remboursable, accordée par les banques, qui, en échange, bénéficient de crédit d’impôt accordé par l’État qui correspond au montant des intérêts non perçus.

Il est, de fait, considéré comme un apport personnel par les établissements de crédit, mais tout le monde ne peut pas en bénéficier : il est conditionné aux revenus et au patrimoine de l’emprunteur. Autre point : il doit aussi obligatoirement accompagner un prêt principal.

Le PTZ peut être contracté pour une durée de 20, 22 ou 25 ans.

Éligibilité au prêt à taux zéro : qui peut en bénéficier en 2022 ?

Le prêt à taux zéro s’adresse essentiellement aux primo-accédants, c’est-à-dire à ceux qui souhaitent se rendre acquéreur de leur premier logement.

Accusé d’alimenter l’inflation immobilière et de contribuer à l’étalement urbain, le PTZ a frôlé la suppression en 2021. Il a toutefois été prolongé sans être modifié jusqu’à la fin de l’année 2023, comme l’a annoncé le ministère du Logement en octobre.

Le PTZ peut être utilisé pour acheter un logement neuf ou ancien, mais dans ce deuxième cas, le logement doit faire l’objet de travaux de rénovation permettant de limiter la consommation d’énergie à 331 KWH/m².

Les conditions de revenus pour accéder au PTZ diffèrent selon la localisation du logement acheté. Par exemple, pour un couple avec enfant souhaitant acheter un logement neuf en zone B2 à Joué-lès-Tours, en banlieue de Tours, les revenus annuels du ménage ne devront pas dépasser 51 000 €.

Par exemple, pour un couple avec enfant souhaitant acheter un logement neuf en zone B2 à Aulnoye-Aymeries, proche de Maubeuge dans le Nord (59), Wallers près de Valenciennes ou Challans en Vendée (85), les revenus annuels du ménage ne devront pas dépasser 51 000 €.

Quelle banque pour obtenir un PTZ : les démarches

Il est nécessaire de vérifier plusieurs éléments avant de savoir si vous pouvez prétendre à un prêt à taux zéro : vous devez calculer les revenus annuels de votre ménage et savoir dans quelle zone se situe le bien que vous souhaitez faire construire.

Toutes les communes de France sont classées selon la tension de la demande de logement par rapport à l’offre, un classement allant de A1 à C. Plus le marché est tendu sur votre commune d’implantation, plus les plafonds pour accéder au PTZ seront élevés.

Une fois que vous êtes sûr de pouvoir y prétendre, parlez-en à votre banquier ou à votre courtier en prêt immobilier qui vous guidera dans votre plan de financement global.