Vivre ma maison

Installer un récupérateur d’eau de pluie : les apports

Un récupérateur d’eau de pluie pour votre maison, vous y avez pensé ? Ce dispositif présente le double avantage de vous faire réaliser des économies sur votre facture d’eau tout en préservant l’environnement. On vous explique la marche à suivre !

02 mars 2021

Récupérer eau de pluie du toit
Comment récupérer l'eau de pluie du toit de sa maison

Le récupérateur d’eau de pluie : économique et écologique

Respecter l’environnement permet souvent de réaliser des économies.

Ce constat se vérifie facilement avec la gestion des eaux de pluie de votre maison. La pluviométrie enregistrée en France permet en effet d’envisager plusieurs solutions afin de recycler efficacement cette ressource naturelle. L’eau récupérée peut être utilisée pour des tâches spécifiques comme arroser son jardin (potager, gazon, massifs de fleurs…), nettoyer sa voiture, remplir sa chasse d’eau ou encore laver ses sols et son linge.

Installer un récupérateur d’eau de pluie offre ainsi deux avantages majeurs : 

  • vous réalisez chaque année des économies pouvant aller jusqu’à 50 % de votre facture d’eau,
  • vous vous inscrivez dans une démarche éco-citoyenne en limitant le recours à l’eau potable.

Un récupérateur d’eau de pluie, comment ça marche ?

Quel que soit le modèle, les collecteurs se connectent aux gouttières de votre toit pour récupérer jusqu’à 90 % des évacuations d’eau de pluie lors d’une averse.

Les feuilles et les insectes sont écartés grâce à un système de filtre et un robinet vous permet de récupérer l’eau stockée. Vous pouvez aussi immerger une pompe dans la cuve pour pouvoir brancher directement un tuyau d’arrosage ou un nettoyeur haute pression.

L’eau de pluie en chiffres :

Avec une surface de toit de 150 m2, il est possible de récupérer jusqu’à 120 m3 d’eau de pluie dans l’année, selon la région où vous habitez.

Les récupérateurs d’eau de pluie peuvent prendre plusieurs formes et teintes selon les matériaux qui les composent (polyéthylène ou béton). Leur capacité s’étend souvent de 200 à 9 000 litres. Du côté des tarifs, ils démarrent autour de 20 € pour un modèle de base de 300 litres et peuvent aller jusqu’à 6 000 € pour la cuve la plus perfectionnée.

Quel système de récupération d’eau choisir ?

En fonction de vos besoins et de votre budget, plusieurs solutions existent pour stocker l’eau de pluie. Tout va dépendre de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Découvrons les différents types de récupérateurs d’eau de pluie :

  • les récupérateurs aériens se fixent sur les descentes de gouttières pour récupérer directement l’eau du toit, grâce à un collecteur équipé d’un filtre et d’un robinet en sortie. Anticipez la hauteur de ce dernier pour pouvoir facilement glisser un arrosoir en dessous.
  • les cuves enterrées nécessitent d’importants travaux d’installation en amont de l’aménagement du jardin. Elles sont souvent prévues pour une utilisation combinée en extérieur et intérieur (jardin, chasse d’eau, lavage des sols ou du linge) et comprennent une pompe ainsi que le raccordement au réseau d’assainissement.
  • Les citernes souples autoportantes, enfin, constituent un bon compromis, car elles sont très faciles à installer, à ranger et à entretenir.

 

Vous souhaitez rendre votre logement plus écologique ? N’hésitez pas à contacter nos conseillers pour bénéficier de leur expertise et de leurs conseils pour optimiser votre projet de construction dans le cadre de la RE 2020.