Devenir propriétaire

Covid-19 : le report de crédit, c’est possible ?

Vous comptez parmi les ménages fragilisés par la crise liée à la pandémie de Covid-19 ? Vous pouvez solliciter auprès de votre banque un report ou une modulation des échéances de votre crédit immobilier.

01 avril 2020

De nombreuses questions liées au COVID-19

Selon un sondage OpinionWay, près d’un tiers des Français ont un prêt immobilier en cours, et donc une somme souvent importante prélevée chaque mois sur leurs revenus. Avec le ralentissement de l’activité économique mondiale due à la pandémie de Coronavirus, de nombreux particuliers redoutent des difficultés financières. Le gouvernement, par l’intermédiaire du ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire, a demandé aux banques un effort particulier à destination des entreprises durant cette période à haut risque. En revanche, pour l’instant, rien n’est prévu pour les particuliers. Vous pouvez toutefois solliciter auprès de votre banque un report ou une modulation des échéances de votre crédit. Mais attention, cela a un coût.

Vérifier la présence d’une clause « report » dans votre contrat de prêt

La première démarche, c’est de contacter votre conseiller bancaire habituel pour lui faire part de vos difficultés financières. Ensuite, tout dépend de votre contrat :

  • Si votre offre de prêt comprend l’option « report de mensualités » et si vous n’avez jamais rencontré d’incident de paiement, la négociation en sera grandement facilitée. Après un minimum de 24 mois de remboursement, vous pouvez demander la suspension des échéances pour une durée allant de 1 à 12 mois. Les conditions varient d’un établissement à l’autre, le mieux est donc de vous renseigner auprès de votre banque.
  • Si vous n’avez pas souscrit l’option « report de mensualités », mais que vous traversez une période difficile due au Covid-19, nous vous conseillons de solliciter malgré tout le report d’échéances auprès de votre banquier. La situation actuelle étant exceptionnelle, il pourrait en tenir compte et accepter un décalage temporaire. Son objectif reste d’assurer la continuité du remboursement plutôt que de risquer un défaut de paiement.

 

BON À SAVOIR

Vous ne parvenez pas à joindre votre conseiller ? Gardez en tête que les établissements bancaires travaillent en effectif réduit en raison du Covid-19. Soyez patient, et commencez par éplucher votre contrat pour savoir s’il comprend la clause de report des mensualités.

Reporter ou moduler votre prêt, cela a un coût

Soyez-en conscient : un report ou une modulation de vos échéances soulage temporairement vos finances, mais sur le long terme ces mesures ont un coût. Elles entraînent forcément :

  • Un allongement de la durée de votre prêt. Cette prolongation ne peut dépasser 2 ans par rapport à votre tableau d’échéance de départ ;
  • Des intérêts d’emprunt à la hausse, correspondant à la durée de la prolongation.

 

De plus, le report partiel implique le règlement des intérêts du prêt et des assurances. Le report total, lui, suppose de régler uniquement les assurances de prêt durant la période de report. Intérêts et capital resteront donc à régler ultérieurement.

Les démarches pourraient toutefois être facilitées. L’APIC (Association professionnelle des intermédiaires en crédits) a en effet demandé au gouvernement de prendre des mesures d’urgence de soutien pour le crédit des particuliers.