Devenir propriétaire

Construire sa maison : pour quel prix ?

Au prix du terrain et des frais annexes s’ajoute le montant des travaux de construction. Pour estimer au mieux son budget, passage en revue des différentes options et variations de prix selon les dimensions, la configuration, les matériaux et l’isolation retenue pour construire sa maison.

S’il est difficile d’établir précisément le coût de construction de sa maison, il est néanmoins possible d’estimer des moyennes de tarifs. Dimensions, architecture, matériaux, isolation… Tous ces éléments peuvent influencer le prix de construction d’une maison individuelle. L’idée est de les avoir en tête et d’adapter son projet en fonction de ses envies, de ses besoins et de son budget.

03 septembre 2019

Calculer le coût de sa maison individuelle
Calculer le coût de la construction de sa maison individuelle

Prix au m2 : du simple au double

Le coût de construction d’une maison varie selon le nombre de m2. Plus la maison sera grande, plus sa construction sera onéreuse. À cela s’ajoutent les particularités architecturales. A surface équivalente, une maison de plain-pied coûtera moins cher qu’une maison à étage : de 15 à 20 % moins élevé. Idem pour une maison au plan classique avec des volumes simples, comparée à une maison contemporaine à l’architecture recherchée. Les caractéristiques particulières comme une toiture plate, les associations de revêtement ou encore les grandes ouvertures auront un impact direct sur le prix de la construction. De la même manière, l’emprise au sol de la maison aura une influence. Une maison avec un plan en L coûtera plus cher qu’une construction avec un plan rectangulaire.

Selon l’implantation de la maison, sa taille, son type d’architecture, son niveau de prestation, mais aussi en fonction de sa région, le prix peut varier de 1 000 €/m2 pour une maison de plain-pied dite « basique » à 2 000 €/m2 pour une maison contemporaine à étage avec de belles prestations.

Choix des matériaux : une influence directe sur le coût de construction de sa maison

Le choix des matériaux aura également une influence directe sur le prix final. Le coût des fondations peut varier fortement selon la typologie du terrain et la nature du sol. A nature de sol équivalente, construire sa maison sur un terrain plat permettra d’engager moins de frais dans les fondations.

Quant à la maçonnerie, là aussi le prix varie : pour une maison en briques, il faut compter 1500 à 2200 €/m2 et pour une maison en parpaings 1500 à 2 500 €/m2.

Après les fondations et la maçonnerie, place à la toiture. Le budget alloué dépend de la forme de toit choisi, de la charpente, du matériau de couverture et du mode d’étanchéité. Un toit en pente classique en ardoise coûtera moins cher qu’un toit-terrasse nécessitant une charpente particulière et une étude d’étanchéité prévue à cet effet. Idem pour les menuiseries. Leurs dimensions et les matériaux peuvent faire gonfler la facture. Attention également au choix du vitrage.

Enfin, la qualité des matériaux choisis à l’extérieur comme à l’intérieur de la maison aura un impact déterminant sur la facture. De la peinture au revêtement de sol, les prix varient fortement, allant, par exemple, de 15 €/m2 à 200 €/m2 pour un carrelage. Idem pour les cuisines pour lesquelles il n’y a pas de limites.

L’isolation : un investissement dans la durée

La norme technique RT 2012, qui encadre la construction a des conséquences directes sur le prix de votre maison. L’utilisation d’énergies renouvelables ainsi que les obligations en matière d’isolation peuvent faire grimper la facture. La région est également un facteur déterminant. Pour respecter la RT 2012, certaines constructions doivent être davantage isolées. Il s’agit cependant d’un investissement sur le long terme.

Quant aux maisons passives, elles valent en moyenne 20 à 30 % de plus que les maisons conformes à la norme.