Vivre ma maison

Comment créer un espace de travail à la maison ?

Si le télétravail est devenu une habitude pendant plusieurs semaines avec la crise de la Covid-19, de nombreuses entreprises ont fait le choix de privilégier ce mode de travail et de l’étendre. Mais comment repenser son intérieur pour en faire un espace propice à la réflexion et à la concentration ?

02 septembre 2020

Faut-il opter pour un coin bureau ou une pièce dédiée ?

Bien entendu, l’idéal est une pièce dédiée au télétravail pour limiter les interruptions, le bruit, les interventions extérieures et les tentations (vider son lave-vaisselle, étendre sa machine…). L’aménagement d’une pièce dédiée est aussi un vrai atout pour la déconnexion : lorsque vous la quittez, vous finissez votre journée.

Bien entendu, avoir une pièce supplémentaire, inoccupée est souvent un luxe que peu de propriétaires peuvent se permettre. Mais voici quelques pistes pour avoir une pièce (actuellement occupée) en espace dédié :

  • Opter pour l’aménagement de ses combles
  • Transformer son garage (à condition d’avoir une bonne isolation)
  • Utiliser une pièce occupée occasionnellement comme la chambre de votre aîné qui a quitté la maison
  • Aménager un espace de travail dans son jardin, sa véranda ou son abri de jardin. C’est aussi l’occasion de faire du rangement, du tri et de donner une seconde vie à cet espace plutôt assimilé au « rangement ».

 

Néanmoins, si malgré nos astuces, aucune pièce dédiée n’est aménageable, voici quelques règles à respecter pour créer un coin bureau dans votre maison ou appartement :

  • Oubliez le petit coin dans votre cuisine entre la machine à café et vos plaques de cuisson : votre îlot central est un lieu agréable pour des courtes durées (le temps d’un repas). La position assise sur une chaise haute ou un tabouret de bar n’est pas supportable 7h par jour.  
  • Ne vous installez pas dans votre chambre : votre oreiller sera un très mauvais dossier et vous risquez de vous sentir confiné dans une seule et unique pièce jour et nuit.

Nous pouvons donc opter pour 3 options :

  • Utiliser un bureau déjà existant (dans la chambre de l’un de vos enfants par exemple). Si cette solution vous limite à une utilisation pendant les heures d’école vous profitez d’un espace dédié au travail. Attention cependant à bien demander avant à votre enfant s’il accepte. En effet, vous pénétrez dans son monde, son univers et il est important de respecter son intimité.
  • Trouver une place dans l’entrée ou dans le salon. Il est certain que cette solution limite vos horaires de travail à celles de vos proches mais vous pouvez aussi revoir l’organisation de votre temps de travail pour vous consacrer à des tâches « opérationnelles » en fin de journée.

Quel budget prévoir pour aménager cet espace

Si vous n’avez actuellement aucun espace, comptez de 150 à 300 euros pour aménager un vrai bureau. Si vous souhaitez installer un abri de jardin de qualité, comptez au moins 2 500 € (plus l’aménagement et les raccordements).

 

Les meubles d’un home office

Pour le bureau proprement dit, faites des économies ! Une planche et des tréteaux ou une vieille table recyclée font l’affaire. En revanche, il faut prévoir un vrai budget pour la chaise ou le fauteuil : ils devront être ergonomiques, à roulettes et ajustables en hauteur — c’est l’investissement indispensable pour se prémunir des problèmes de dos.

Il faut aussi prévoir des rangements adaptés. Opter pour une étagère peut vous permettre de créer un espace de stockage mais aussi de créer une délimitation avec votre salon. Le rangement dans des caissons ou un placard intégré peut aussi être une bonne option pour les métiers digitalisés.

Autre point important : l’éclairage. En effet, à l’image d’un espace de vie, un espace de travail doit être lumineux pour être agréable. Une lampe d’appoint comme une lampe de bureau peut donc être judicieuse.  

 

Quel rôle joue l’employeur ?

En tant que salarié vous pouvez demander à votre employeur de participer à l’installation d’un poste de travail à domicile. Cela comprend le matériel informatique (ordinateur portable, clavier, souris…) mais aussi l’aménagement de votre pièce. Une partie des abonnements et de la consommation d’énergie peut aussi être prise en charge.


Attention néanmoins, si votre domicile n’est pas adapté pour vous permettre de faire du télétravail, votre employeur peut également revoir sa décision (sauf si elle est contractuelle).

Si vous êtes travailleur indépendant ou freelance, ces investissements sont déductibles des impôts et le surcoût en électricité, téléphonie et connexion internet entre dans les charges d’exploitation.