Vivre ma maison

Comment agrandir une Maison Phénix ?

Parce que votre mode de vie évolue et votre famille aussi, votre maison nécessite quelques adaptations pour vous satisfaire. Plutôt que de déménager, il est possible d’agrandir sa maison afin de l’adapter au mieux à vos nouveaux besoins. Ce projet à envisager dès la conception du plan initial est rendu possible grâce à Phénix Évolution, pôle rénovation de Maisons Phénix.

 

03 mars 2020

Agrandir sa Maison Phénix
Aménagement des combles avec surcroît d'une Maison Phénix

Agrandissement maison : choisissez la bonne solution

Il existe plusieurs façons d’agrandir votre maison. Pour faire votre choix, vous devrez non seulement prendre en compte la nature de votre terrain, la structure de votre habitation actuelle, mais aussi l’espace disponible, l’orientation, les règles d’urbanisme en vigueur et les avantages et inconvénients de chaque option.

 

  1. L’extension au sol ou agrandissement au sol

Appelée extension latérale, horizontale ou contigüe, elle permet d’agrandir la surface habitable sur l’un des côtés de la maison en créant ou en agrandissant une ouverture existante pour faire communiquer les espaces.

  • Avantage : ajouter de la surface de plain-pied.
  • Inconvénient : Elle ne convient pas aux petits terrains.

 

  1. L’aménagement des combles

L’agrandissement de votre maison peut également passer par l’aménagement de combles déjà existants.

  • Avantage : cette solution s’adapte sur tous types de combles (perdus ou aménageables) et permet de libérer beaucoup de m². Idéale pour les enfants, cette nouvelle surface créée est généralement dédiée à des chambres, une salle de bain et un coin détente.
  • Inconvénient : votre nouvel espace habitable sera mansardé.

 

  1. La surélévation

Elle consiste à ajouter un ou plusieurs étages à votre habitation.

  • Avantage : Parfaite pour les maisons de ville ou les habitations ne disposant pas d’un grand terrain. C’est la solution qui permet de créer le plus de m² habitables supplémentaires puisque vous pouvez doubler la surface de votre maison.
  • Inconvénient : Les fondations existantes doivent être suffisamment solides. Ce projet demande une étude poussée avant travaux et peut s’avérer coûteux.

 

  1. L’aménagement du garage

Il s’agit de transformer un garage espace habitable (chambre, dépendance ou agrandissement du séjour).

  • Avantage : Le gros œuvre et l’accès à la maison étant déjà réalisés, il suffit d’aménager l’espace.
  • Inconvénient : Vous perdez en surface de garage.

 

Préparez votre budget

 

Affinez votre choix selon la complexité des travaux à effectuer, des matériaux utilisés, vos possibilités (terrain, configuration…), vos attentes et votre budget.

La solution la plus abordable est l’aménagement des combles ou du garage. Comptez entre 900 € et 1500 € le m2. Plus onéreuse, la création d’une extension au sol avec aménagement est comprise entre 2 200 € et 3 500 € le m2. Enfin, pour une surélévation, avec aménagement, comptez entre 2500 et 3500 € le m2.

Le choix des matériaux aura une incidence sur le coût total de votre projet. Pour une extension en parpaing, comptez entre 1500 et 2000 € le m2 pour le gros œuvre. Très en vogue et un peu moins chère, l’extension en bois coûte entre 1200 et 1800 € le m2 pour le gros œuvre et l’isolation, 1800 et 2800 € le m2 en y ajoutant l’aménagement.

Au-delà du coût, la réalisation d’une extension de maison est un investissement. Non seulement vous modernisez votre maison, mais vous donnez de la valeur à votre bien en augmentant sa surface habitable.

 

Préparez-vous juridiquement

 

Selon la nature de votre projet, différentes démarches sont à effectuer. Quel que soit le type d’extension de maison envisagée, elle devra se conformer aux règles d’urbanisme et devra faire l’objet d’une autorisation : soit une déclaration préalable de travaux, soit un permis de construire.

Si vous êtes couvert par un PLU et que la surface de plancher créée se situe entre 20 et 40m2, seule une déclaration préalable suffit. Si elle dépasse les 40m2, un permis de construire est alors nécessaire. Pour les zones non couvertes par un PLU, la déclaration préalable de travaux est suffisante si la surface de plancher créée se situe entre 5 et 20m2. Au-delà de 20m2, un permis de construire est obligatoire. Enfin, si la surface de plancher porte la surface totale de l’habitation à plus de 150m 2, et ce quelle que soit la zone, un permis de construire est demandé.

Sachez également que si vous êtes couvert par un PLU, certaines restrictions comme l’emprise au sol, la possibilité de réaliser certaines extensions, les matériaux utilisés, l’esthétique et les distances avec le voisinage peuvent être imposées. Pour vous accompagner et préparer votre projet, les experts Maison Phénix sont à vos côtés.

 

Extension de maison : Harmonisez votre maison

 

Pour que l’extension s’intègre parfaitement à la maison d’origine, vous devez choisir les bons matériaux et la bonne architecture. Une réorganisation de l’intérieur sera également nécessaire.

À l’extérieur, tout doit être en harmonie. Si vous utilisez des parpaings, le crépi général peut être entièrement à refaire. Au contraire, vous pouvez marquer la différence avec une extension en bois. Esthétique et chaleureux, il est largement plébiscité pour sa mise en œuvre facile, sa légèreté et son fort pouvoir isolant, sans compter qu’il modernise votre façade ! Dans le cas d’une véranda, choisissez un matériau et une couleur en cohérence avec les menuiseries déjà présentes. Envisagez une forme proportionnée qui ne viendra pas dénaturer l’ensemble.

Pour harmoniser au mieux votre projet d’extension de maison, pensez global. Faites le choix d’une forme et de matériaux qui serviront l’esthétisme du projet et n’hésitez pas à repenser l’intérieur pour rendre l’ensemble cohérent. Pour que ce soit réussi, le résultat doit avoir été prévu dès le début de la construction de votre maison.