Vivre ma maison

Aménagement des combles : de l’idée à la réalisation

Pour gagner de l’espace et donner de la valeur à votre maison, aménager vos combles est la meilleure solution. Faisabilité, mise en œuvre, budget à prévoir, on vous dit tout.

Si vous disposez de combles perdus et que la pente du toit est supérieure à 30°, l’aménagement de vos combles est alors possible. Pour un confort optimal, la hauteur minimale sous plafond doit mesurer environ 2 m. La hauteur de passage sous les poutres, elle, doit être au minimum de 1,80 m. Quant au plancher, il doit être porteur et suffisamment solide pour supporter la charge due à l’aménagement de vos combles. S’il n’y en a pas, il faudra alors le créer. L’isolation de vos combles (/conseils/les-endroits-de-la-maison-bien-isoler), indispensable dans le cadre de leur aménagement, viendra grappiller quelques centimètres. Prenez-la en compte lorsque vous évaluez vos hauteurs !

 Il existe deux types de charpentes : traditionnelle et industrialisée. Tandis que la première est idéale pour aménager des combles, car elle laisse un espace suffisant au milieu, la charpente industrielle ou à fermettes, nécessite de prévoir des travaux. Ses fermettes espacées d’environ 60 cm encombrent tout l’espace. Il faut restructurer entièrement la charpente et la renforcer pour libérer de l’espace à aménager.

Enfin, pour mener à bien votre projet, il vous faut le signaler à la mairie. Pour des travaux qui créent entre 5 et 40 m2 de surface de plancher supplémentaire, sans excéder une surface totale d’habitation de 150m2, une déclaration préalable de travaux est suffisante. Si, après travaux, la surface totale d’habitation excède les 150 m2, un permis de construire est alors obligatoire. Et ce, même si la surface de plancher des combles n’excède pas les 40 m2. Pour les ouvertures, seule une déclaration préalable de travaux est demandée.

16 octobre 2019

Aménagement combles maison
Aménager des combles dans sa maison

Isolation thermique, fenêtres, escalier : liste des travaux en perspective

Une fois l’aménagement de vos combles imaginé, il faut penser à l’isolation thermique. Le toit est responsable des plus grandes déperditions de chaleur dans une maison. Son isolation est donc indispensable pour profiter d’un espace confortable et économe en énergie. Deux options s’offrent à vous. La plus simple, l’isolation intérieure nécessite de poser, au minimum, 22 cm d’isolant dans les rampants ou le plafond et 14 cm sur les pignons. Plus coûteuse mais moins gourmande en espace, l’isolation extérieure permet, quant à elle, d’injecter un isolant entre la charpente et le toit.

En plus de ces travaux d’isolation, vous devrez créer des ouvertures. De la fenêtre de toit classique au modèle plus évolué avec dimensions personnalisées - ouverture par projection ou équipée de stores à commandes électriques, vous choisirez le type de fenêtres qui correspondra à vos envies et à votre budget. Pour gagner de la place, vous pouvez aussi choisir de créer un chien assis. Cependant, son installation est plus lourde qu’une fenêtre de toit et une modification de charpente peut être possible.

Enfin, pour accéder à vos combles, vous devez installer un escalier. Avant de le poser, il faudra créer une trémie. Pensez que votre escalier devra être placé à un endroit stratégique, facile d’accès et ne devra pas gêner la circulation à l’étage en dessous. Il est possible de le réaliser sur-mesure pour un modèle parfaitement adapté à votre projet.

Quel budget pour aménager vos combles ?

Si vos combles disposent d’une charpente adaptée dite traditionnelle et non à fermettes, vous économiserez sur les travaux de transformation de la charpente. En cas de modification, un surcoût est à prévoir. Quant à l’aménagement, prévoyez entre 500 et 1 000 €/m2 pour un aménagement léger (placo, revêtements de sol et muraux, fenêtre de toit et rénovation électrique) contre 1 000 à 2 000 €/m2 pour un aménagement complet (placo, revêtements de sol et muraux, fenêtre de toit, refonte de l’électricité et de la plomberie et création d’une salle de bains).

Pensez à ajouter le prix des revêtements de sol et muraux ainsi que les meubles et la décoration.

Enfin, comme l’aménagement des combles augmente votre surface habitable, vos impôts augmenteront également. Pour faciliter la réalisation de votre projet, pensez à vous renseigner sur les différentes aides financières possibles.