Devenir propriétaire

Acheter une maison sans apport

Lors d’un projet d’achat immobilier, la question de l’apport personnel est souvent prise en compte dans l’obtention d’un prêt*. Néanmoins, il ne s’agit pas d’une condition stricte. Il est désormais envisageable de contracter un prêt à condition d’offrir un maximum de garanties et d’écumer les aides de l’état.

28 décembre 2018

Jeune couple qui signe un prêt immobilier
Avec ou sans apport, il faut répondre à plusieurs conditions avant d’obtenir un prêt immobilier.

Acheter sans apport, c’est possible, mais avec un maximum de garanties

Avec ou sans apport, il faut répondre à plusieurs conditions avant d’obtenir un prêt immobilier. Plusieurs éléments sont étudiés, à commencer par les revenus. Quels sont les montants ? Sont-ils réguliers ? Quelle est votre profession ? La gestion du compte courant est également évaluée ainsi que la capacité à épargner (Livret A, Assurance vie, compte courant, PEL, PERP…). Ces garanties permettent à la banque de diminuer le risque d’un prêt non remboursé et peuvent alors proposer des conditions de crédit plus favorables concernant la durée ainsi que les taux d’intérêt. Lors d’une demande de crédit immobilier à 100%, la capacité de remboursement est largement prise en compte, mais pas seulement. Il faut aussi savoir inspirer confiance et faire bonne impression auprès de la banque et cela passe par divers éléments :

  • Le niveau et la régularité des revenus, la stabilité professionnelle et le potentiel d’évolution : une banque sera plus disposée à prêter de l’argent à une personne en CDI qui a une situation professionnelle stable. Pour les commerçants, artisans et professions libérales, il faut pouvoir présenter au minium les trois derniers bilans comptables
  • Le nombre de personnes à charge
  • Le niveau d’endettement : ce dernier ne doit pas excéder entre 30 et 35 %
  • La bonne gestion du compte courant : une bonne gestion de son compte rassure les banques. Si ce dernier est régulièrement à découvert, elles mettront en doute la capacité à pouvoir rembourser le prêt
  • La situation matrimoniale
  • Être résident français
  • Avoir un dossier complet : il doit être composé de l’avis d’imposition, des trois derniers bulletins de salaire, des trois derniers relevés de compte en banque, des justificatifs d’identité et de domicile

À partir de tous ces éléments, la banque détermine le profil à risque du client et sa capacité à pouvoir rembourser ou non le prêt

Les aides de l’état, un autre type d’apport personnel

Même si l’on ne dispose pas d’épargne constituée personnellement, il est possible de bénéficier de certaines aides qui peuvent être considérées comme un apport personnel. Des coups de pouce pour obtenir plus facilement un prêt immobilier, mais aussi pour le financer.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ+)

Le Prêt à Taux Zéro est un prêt financé par l'État qui permet d’acquérir un bien immobilier à l’aide d’un prêt à 0% et sans frais de dossier. Le PTZ + concerne l’achat de logements neufs et anciens. Les montants empruntés sont calculés selon différents critères : le montant de l'opération, la zone géographique, la performance énergétique du bâtiment… Il est accordé sous conditions de ressources et s’adresse aux acquéreurs qui n’ont pas été propriétaires au cours des deux dernières années.

Le prêt conventionné (PC)

Le prêt conventionné est un prêt accordé par un établissement financier conventionné par l’État. Ce dernier peut être attribué sans condition de ressource et permet de financer tout ou partie de l’acquisition immobilière. Il s’agit d’un prêt remboursable avec intérêt qui peut ouvrir des droits aux APL.

Le prêt d’accession sociale (PAS)

Mis en place pour favoriser l’accès à la propriété pour les ménages aux ressources moyennes ou modestes, ce prêt, tout comme le PC, peut financer tout ou partie de l’achat et doit être contracté auprès d’un établissement financier conventionné par l’État. Il est accordé sous conditions de ressources et est remboursable avec intérêts.

Le prêt 1 % logement

Ce prêt doit être contracté par un salarié auprès d’Action Logement. Son montant attribué est limité et est déterminé selon la zone géographique. Il permet aux salariés des entreprises du secteur privé de 10 salariés et plus adhérents au Comité Interprofessionnel du Logement (CIL) de financer jusqu’à 30 % du montant total de l’achat, neuf ou ancien et à un taux avantageux.

Chacune de ces aides publiques contribue à obtenir un crédit immobilier sans apport personnel. Elles peuvent être, dans certains cas, couplées et permettent d’établir un projet d’achat avantageux.

*Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.