Vivre ma maison

5 astuces pour réduire sa consommation électrique

L’électricité est une source d’énergie abondante et historiquement peu chère en France. Toutefois, la facture de la consommation électrique a tendance à augmenter : en août 2020, la Commission de régulation de l’énergie a rehaussé de 1,55 % les tarifs réglementés de l’électricité tandis qu’en 2018, son Comité stratégique prévoyait une hausse continue du prix de l’énergie à l’horizon 2030. En cause : les coûts de l’entretien du parc nucléaire, et une progression de la demande liée à la transition énergétique.

Toutefois, au quotidien, il est possible d’agir et de contribuer à baisser sa consommation d’électricité : on vous partage 5 astuces pour y parvenir !

01 décembre 2020

Réduire sa consommation électrique
Réduisez vos factures d'électricité !

1. Bien mesurer sa consommation électrique quotidienne

S’il est relativement aisé de faire baisser sa consommation d’eau, il est plus délicat de jouer sur la facture d’électricité : la multiplication des objets électroniques et connectés dans nos foyers vient compliquer cette tâche.

Pour visualiser le potentiel d’économies d’électricité à réaliser, il est nécessaire de partir d’un état des lieux, et de se doter d’outils permettant de suivre sa consommation.

Les compteurs Linky, désormais systématiquement installés dans les appartements et maisons neuves par Enedis (le gestionnaire du réseau électrique) permettent - lorsqu’ils sont bien utilisés - de mesurer cette consommation.

  • Ces compteurs communicants vous aident, par exemple, à repérer les moments de la journée où vous utilisez le plus d’électricité : de quoi identifier les sources de surconsommation électrique et d’y remédier.
  • Avec un compteur Linky, vous pouvez accéder immédiatement à la puissance maximale que vous consommez, et ainsi, éventuellement, revoir à la baisse votre abonnement si celui-ci surestime cette puissance.
  • Il est enfin possible d’utiliser des wattmètres sur les prises, afin de comprendre quels sont les appareils électriques les plus gourmands dans votre maison.

2. Optimiser son chauffage pour moins consommer

Si votre maison est chauffée à l’électricité, il est possible de maîtriser sa consommation pour réduire votre facture d’énergie.

Pour cela, un thermostat intelligent vous aidera à chauffer votre maison quand vous l’occupez, et non quand vous êtes ailleurs.

De même, il est possible de chauffer intelligemment chaque pièce selon leur fonction et votre utilisation : si une pièce à vivre doit être chauffée aux alentours de 19 °C, la température des chambres peut être abaissée aux alentours de 17 °C – un gage d’économies sans perte de confort.

Vos radiateurs doivent être bien dégagés, et ne pas être cachés derrière des rideaux ou des meubles, pour qu’ils expriment toute leur capacité calorifique.

Vous pouvez aussi choisir de passer à un mode de chauffage plus écologique et plus économique, comme la pompe à chaleur, ou de diversifier les sources d’énergies avec des panneaux solaires ou une chaudière à granulés.

3. Bien entretenir ses appareils électriques pour réduire la facture

Réduire la consommation électrique dans sa maison, passe aussi par prendre soin des appareils les plus gourmands en énergie. Dégivrage régulier du freezer de votre réfrigérateur et rinçage-lavage régulier du filtre du lave-vaisselle et du lave-linge sont autant de gestes indispensables si vous souhaitez baisser votre facture d’électricité.

N’oubliez pas de dépoussiérer les bouches de votre VMC, afin d’augmenter son efficacité et assainir son circuit.

4. Passer à la sobriété énergétique

« La meilleure énergie, c’est celle qui n’est pas produite », ont l’habitude de dire les partisans de la sobriété énergétique. Vous pouvez adopter, chez vous, une infinité de petits gestes faciles pour un comportement plus sobre en termes énergétiques.

  • Au-delà du passage de vos ampoules à la technologie LED, évitez de laisser en veille vos appareils connectés - téléviseur et ordinateurs - : préférez un arrêt complet, souvent bénéfique pour les appareils comme pour la consommation cachée.
  • Opter pour des multiprises à interrupteur facilite considérablement la mise hors tension tous vos appareils d’un seul geste : fini les diodes et affichages lumineux permanents.
  • Lorsque vous êtes absent, vous pouvez aussi éteindre votre box internet pour grappiller quelques économies sans perdre en service.
  • Sans oublier, une traque constante des chargeurs (mobiles, tablettes, ordinateur portable, etc.) branchés toute la nuit !

 

Du côté de la cuisine :

  • couvrez systématiquement vos casseroles pour faire bouillir de l’eau, voire préférez la bouilloire, plus efficace à condition qu’elle soit bien détartrée.
  • Ne déposez pas de restes alimentaires encore chauds au réfrigérateur
  • lorsque la météo le permet, faites sécher votre linge à l’air libre plutôt qu’au gourmand sèche-linge.

5. Connecter sa maison pour maîtriser sa consommation électrique

Pour être certain de faire des économies d’électricité sans pour autant changer entièrement vos habitudes, il est possible de passer à la maison connectée.

La domotique permettrait de réaliser des économies substantielles en élaborant des scénarios : la maison ferme automatiquement ses volets lorsque vous êtes partis et qu’il fait mauvais, mais les laisse ouvert s’il fait beau, de façon à économiser le chauffage et l’éclairage artificiel.

Il n’est pas nécessaire d’opter pour une solution globale dès la construction de sa maison neuve, vous pouvez connecter votre maison au fur et à mesure, en commençant d’abord par le chauffage, puis l’eau chaude, avant de vous attaquer aux volets roulants ou à l’alarme par exemple. Chaque poste compte, du plus important au plus petit.

 

Un projet de construction vous garantit de bénéficier d’une isolation moderne et conforme, et de réaliser ainsi d’importantes économies d’énergies. N’hésitez pas à prendre rendez-vous dans une de nos agences pour échanger sur votre projet immobilier et découvrir les leviers d’économies possible avec une maison neuve adapté au climat de votre région.