Vivre ma maison

2021 : fin du chauffage au gaz dans les constructions neuves

Présentée en novembre, la nouvelle réglementation environnementale pour les bâtiments neufsRE 2020 — devrait entrer en vigueur à l’été 2021. Elle incarne l’intention du gouvernement de décarboner le secteur de l’habitat : une réduction des gaz à effet de serre qui passe par la fin du chauffage aux énergies fossiles dans les logements neufs, et donc l’interdiction du chauffage au gaz.

Le point sur les conséquences de cette décision.

10 février 2021

La fin du chauffage au gaz
Bientôt la fin du chauffage au gaz dans les maisons neuves

Si les décrets d’application de la RE 2020 sont encore discutés avec les professionnels du bâtiment, et ne seront validés que pour l’été 2021, leurs grandes lignes ont été présentées par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, et par celle du logement, Emmanuelle Wargon, au mois de novembre dernier.

L’objectif global de cette réforme : réduire l’énergie consommée dans le logement, un secteur responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre (chiffres 2017).

Plusieurs exigences de résultat s’appliqueront à la construction de bâtiments neufs dès l’été 2021 : 

  • l’optimisation de la conception énergétique, indépendamment des systèmes de chauffage ou de refroidissement installés ; 
  • la limitation de la consommation d’énergie primaire par le bâtiment ; 
  • la limitation de l’impact des composants du bâtiment sur le changement climatique ;
  • et enfin la limitation de la situation d’inconfort dans le bâtiment en période estivale.

Des exigences qui se rejoignent dans un objectif chiffré : le seuil maximal de consommation d’énergie primaire non renouvelable.

Ce dernier sera limité notamment à 55 kWhep/m2/an pour les maisons individuelles, et à 70 kWhep/m2/an pour les logements collectifs.

De tels seuils seront difficiles à atteindre pour les dispositifs fonctionnant aux énergies fossiles

Un conseil de défense écologique avait déjà annoncé l’arrêt de l’installation de chaudières au fioul neuves à partir du premier janvier 2022. 

C’est donc logiquement au tour des chaudières à gaz, qui ne pourront plus être installées :

  • dans les logements individuels neufs à partir de l’été prochain 
  • dans les logements collectifs à partir de 2024  


La fin du chauffage gaz sera potentiellement un cap plus difficile à atteindre dans l’habitat collectif, aujourd’hui équipé aux trois quarts de chaudières à gaz.

Les professionnels du gaz ont toutefois regretté que le gouvernement n’ait pas fait la distinction entre le gaz fossile et le gaz renouvelable, notamment issu des unités de méthanisation. 

Pour l’heure, deux cas de figure coexisteront :

  • Pour les particuliers qui utilisent déjà le chauffage au gaz dans leur maison actuelle, pas de panique : il sera toujours possible de remplacer sa chaudière au gaz après 2021, ou de la réparer. 
  • Pour ceux qui se lanceront dans la construction d'une maison neuve après l’été 2021, il sera nécessaire de trouver d’autres moyens - plus green - de produire de la chaleur, comme le poêle à granulés, ou la pompe à chaleur.


 

Quel que soit le mode de chauffage que vous choisissez pour votre future maison, votre conseiller Maisons Phénix est là pour vous accompagner : n’hésitez pas à lui demander conseil et à lui poser vos questions sur ce sujet et les conséquences de la RE 2020, lors d’un rendez-vous !